Wait & Sea

dans les eaux troubles du Brexit

 

Un film de Simon Coss et Antoine Tracou

Les soubresauts de l'Histoire entraînent avec eux les destins des hommes. Le Brexit ne fait pas exception à la règle. Cette rupture soudaine, surprenante, inattendue, vient jeter le doute sur l'Union européenne. Séparant brutalement le Royaume-Uni de ses partenaires, le Brexit a laissé des millions d'individus dans le désarroi, la perplexité, le questionnement. Et cela des deux côtés de la Manche, dans ces deux pays qui, depuis des siècles, s'observent, se combattent, se soutiennent, s'apprécient : la France et l'Angleterre.

 

C'est dans ce contexte qu'est né ce projet, d'abord des inquiétudes et des interrogations de Simon Coss, journaliste et réalisateur anglais depuis longtemps installé à Rennes, marié à une Française, père de deux garçons, et qui se sent brusquement obligé de prendre la nationalité française.

Le sujet s'imposait, il lui fallait parler de ce changement radical que certains assimilent à un véritable retour en arrière et montrer combien, au quotidien, la vie peut en être bouleversée. Il sentait un profond besoin de se retrouver avec ceux qui, comme lui, sont directement touchés par le Brexit.

 

Mais encore fallait il trouver l'angle, l'univers dans lequel inscrire l'histoire de ce divorce. Comment l'incarner dans les destins singuliers de quelques personnages, de quelques situations et qui font cinéma ?

La pêche s'est imposée de part les incertitudes d'une géographie politique que ce referendum va bientôt bouleverser. Les frontières de ce bout de l'Europe frémissent. L'univers de la pêche fournit matière à donner corps à un film sur cet épisode politique européen inédit.

 

La rencontre avec des marins pêcheurs en Manche a fait le reste : qu'on soit de Cornouaille anglaise ou du Finistère les problèmes sont les mêmes : surveiller le prix du gasoil, ramener du poisson, le vendre, braver les éléments et vivre d'un métier dur et sensible à de multiples aléas. Que va-t-il se passer quand le Brexit entrera en vigueur ? Comment seront redéfinies les zones de pêche et les quotas ? Comment se déroulera la commercialisation du poisson d'un pays à l'autre ? Comment l'Union Européenne va-t-elle traiter ses pêcheurs ? Et ceux d'en face ?

 

La pêche est une industrie fragile au sein de laquelle le Brexit va redistribuer les cartes : chacun alors de compter ses atouts. Il y a les inquiets, les philosophes, les taiseux et les bavards, les jeunes et les anciens...

Et ce sont bien les mêmes, au bout du film, qu'on retrouve dans chacun des deux ports, dans chacun des deux pays, ces pêcheurs qui vous invitent à partager une pinte de bière ou un petit blanc au fond d'un pub ou au comptoir d'un bistrot, ces pêcheurs qui savent que souvent, leur vie ne tient qu'à un fil et qui pourtant continuent à partir en mer. Alors ils se disent peut- être que le Brexit, au fond, ce n'est qu'une tempête de plus et qu'ils en ont vu d'autres...